Vous êtes ici

Emploi - Travail

Projet de loi portant réforme des retraites : une réforme indispensable mais pas suffisante

27 octobre 2010 Communiqué
A l’issue de l’adoption par le Parlement du projet de réforme des retraites, l’UPA constate avec satisfaction que les conditions sont réunies pour assurer la pérennité du système de retraites par répartition et asseoir la solidarité intergénérationnelle. Cette réforme était indispensable pour faire face à la nouvelle donne démographique (moins d’actifs, plus de retraités, durée de vie plus longue) et pour combattre les déficits. Elle répond par ailleurs à l’exigence d’équité.

En particulier l’UPA salue le maintien du dispositif carrières longues permettant aux personnes qui ont eu la plus longue durée d’activité de partir en retraite avant d’avoir atteint l’âge légal. Les artisans et commerçants de proximité qui ont cotisé plusieurs années de plus que la durée légale, et qui auront versé au moins 43 ans de cotisations, pourront ainsi prendre leur retraite avant 62 ans.

De même, l’UPA juge raisonnable la prise en compte individualisée des situations de pénibilité professionnelle, tant il est vrai qu’une reconnaissance globale de la pénibilité, profession par profession, serait inévitablement source d’injustices et se traduirait par une hausse sensible des prélèvements obligatoires sur les entreprises. Pour autant l’UPA regrette la création de deux de nouvelles contraintes pour les entreprises, à savoir le dossier médical en santé au travail et la consignation. Ces mesures ont pour conséquence d’alourdir considérablement les démarches administratives des chefs d’entreprise.

La réforme demeure inachevée sur certains points. Il restera notamment à mieux prendre en compte la situation des poly-pensionnés qui ont cotisé à plusieurs régimes différents et qui sont pénalisés dans le calcul de leurs droits à retraite. L’UPA regrette également que le chantier visant à trouver de nouvelles sources de financement de la protection sociale de façon à alléger la charge qui pèse sur l’activité économique et l’emploi, n’ait pas pu être engagé à l’occasion de cette réforme.

En tout état de cause, le texte adopté par les parlementaires n’est pas un aboutissement et de nouvelles étapes de la réforme devront être franchies dans les années à venir. En outre, l’UPA considère qu’il appartient maintenant aux partenaires sociaux de reprendre la main en vue d’accompagner et de préciser les applications de la réforme, qu’il s’agisse de l’égalité entre les femmes et les hommes, de l’emploi des jeunes ou du maintien des seniors dans l’emploi.

Pour finir, l’UPA espère que l’adoption du projet de loi marque la fin des actions de blocage de l’activité économique. Les entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité, déjà fragilisées par la crise et par plusieurs semaines de mouvements sociaux qui ont impacté leur production et leur trésorerie, ne se remettraient pas d’une prolongation de la situation actuelle.

 

Télécharger le communiqué :

Contacts presse :

Jean-Côme Delerue - Tél : 01.47.63.31.31 - 06.77.64.40.78 - jcdelerue@upa.fr
Philippe Garrachon - Tél : 01.47.63.31.31 - 06.73.19.57.64 - pgarrachon@upa.fr

Actualités