Vous êtes ici

Mixité - Parité

L'UPA demande aux organisations non signataires de l'accord sur l'assurance chômage d'éviter la politique du pire

14 janvier 2009 Communiqué
Alors que plusieurs organisations ont décidé de ne pas signer l’accord sur l’assurance chômage du 24 décembre 2008, l’UPA tient à rappeler son attachement à une gestion paritaire de ce régime et souhaite que la nouvelle convention d’assurance chômage soit agréée par le gouvernement.

L’accord est le résultat d’un compromis équilibré entre les priorités défendues par les organisations d’employeurs d’une part, et par les organisations de salariés d’autre part ; une obstruction de la part des organisations non signataires serait particulièrement regrettable.

Ainsi, l’UPA demande à ces organisations de rejeter la politique du pire qui consisterait à faire valoir leur droit d’opposition et à rendre inapplicable la nouvelle convention. Cette démarche négative conduirait tout droit à une reprise en main par l’Etat de la gestion de l’assurance chômage.

Or, les partenaires sociaux ont montré dans le passé leur capacité à gérer efficacement ce régime.

En outre, l’UPA considère que la définition des politiques d’indemnisation des demandeurs d’emploi est naturellement du ressort des représentants des employeurs et des salariés, c'est-à-dire des acteurs même de l’entreprise. Cette mission ne peut incomber à l’Etat sauf à remettre en cause tout l’édifice du paritarisme.

 

Télécharger le communiqué :

Contacts presse :

Jean-Côme Delerue - Tél : 01.47.63.31.31 - 06.77.64.40.78 - jcdelerue@upa.fr
Philippe Garrachon - Tél : 01.47.63.31.31 - 06.73.19.57.64 - pgarrachon@upa.fr

Actualités