Vous êtes ici

Emploi - Travail

Législation sur les 35 heures : Le vrai débat doit concerner le coût du travail

5 janvier 2011 Communiqué

L’UPA s’inquiète de la tournure du débat sur les 35 heures.

A juste titre, cette législation a été progressivement vidée de son contenu. Les entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité ont fait les frais plus que les autres catégories d’entreprises, de la réduction légale de la durée de travail. Par le biais des heures supplémentaires défiscalisées et exonérées de charges sociales, elles peuvent désormais adapter le temps de travail en fonction de leur niveau d’activité.

Au-delà des postures politiques, le retour de la polémique sur les 35 heures cache la volonté de certains parlementaires de remettre en cause les allègements de charges sociales. Or, supprimer ces exonérations serait une erreur fondamentale et reviendrait à tuer dans l’oeuf tout espoir de reprise.

En effet, les réductions de charges contribuent mieux que toutes autres mesures à créer et à préserver l’emploi en France. En outre, la situation des entreprises en matière de temps de travail est aujourd’hui du ressort de la négociation, que ce soit au sein de l’entreprise ou au niveau des branches professionnelles. Il appartient aux partenaires sociaux plus qu’au législateur de se saisir de cette question si les entreprises en manifestent le besoin.

Les allers et retours législatifs incessants nuisent aux entreprises qui attendent que les règles qui leur sont applicables soient simplifiées et stabilisées. Elles demandent en priorité aux pouvoirs publics de créer les conditions d’un retour à une plus grande confiance des Français en l’avenir, confiance indispensable à la relance de la consommation.

Au final, l’UPA appelle les formations politiques à s’emparer de la question qui, bien plus que les 35 heures, exige de trouver des réponses dans un avenir proche, celle du coût du travail en France et de la nécessité de trouver un mode de financement de la protection sociale qui repose moins sur la masse salariale et pénalise donc moins l’emploi.

 

Télécharger le communiqué :

Contacts presse :

Jean-Côme Delerue - Tél : 01.47.63.31.31 - 06.77.64.40.78 - jcdelerue@upa.fr
Philippe Garrachon - Tél : 01.47.63.31.31 - 06.73.19.57.64 - pgarrachon@upa.fr

Actualités