Vous êtes ici

Économie - Environnement

Conjoncture : les entreprises de proximité de plus en plus motrices de la croissance

23 octobre 2019 Communiqué
Parallèlement à un certain essoufflement du commerce international, l’économie de proximité, qui représente les deux tiers des entreprises françaises, voit son activité accélérer au troisième trimestre 2019 pour atteindre un niveau inédit (2,5 %) depuis que le baromètre de l’U2P porte sur l’artisanat, le commerce de proximité et les professions libérales*.

Le redressement est particulièrement notable dans le secteur du commerce alimentaire de proximité et de l’hôtellerie-restauration, qui a renoué avec la croissance pour le deuxième trimestre consécutif après des années noires. L’artisanat et les professions libérales, dont l’activité est traditionnellement plus soutenue, voient également leur croissance atteindre un nouveau sommet (2,5 %).

Dans le détail, tous les secteurs de l’artisanat sont en croissance. Celle-ci est toujours très soutenue dans le bâtiment (4 %) et les travaux publics (4 %). L’artisanat des services et l’artisanat de l’alimentation, qui souffraient encore au trimestre précédent, reprennent des couleurs : +0,5 % pour les services et même +2 % dans l’alimentation, une vraie prouesse après des années de contraction de l’activité !

Les professions libérales ne démentent pas davantage la bonne forme de l’économie de proximité : qu’il s’agisse de la santé (+2,5 %), du droit (+3 %) ou des techniques et du cadre de vie (+2,5 %) tous les secteurs affichent une progression.

Si cette conjoncture favorable tend à estomper les disparités entre les secteurs d’activité, de très forts écarts subsistent néanmoins entre les entreprises en fonction de leur taille. Ainsi, l’activité des entreprises sans salarié est tout juste à l’équilibre (0 %) pour le deuxième trimestre consécutif. À l’autre extrémité du spectre, les entreprises de plus de dix salariés connaissent la croissance la plus vigoureuse : 3,5 %, comme au trimestre précédent.

Enfin, la progression concerne toute la France métropolitaine avec tout de même deux points d’écart entre la région la plus dynamique (Pays de la Loire, 3,5 %) et la plus stable (Île-de-France, 1,5 %).

Alain Griset, président de l’U2P : « Je me réjouis de ces bons chiffres, qui sont à mettre au crédit des artisans, des commerçants et des professionnels libéraux dont l’endurance et la détermination sont exemplaires. Je veux toutefois rappeler qu’il s’agit pour de nombreux secteurs d’une croissance “de rattrapage” qui est encore très loin de compenser les revers subis depuis des années. J’observe par ailleurs qu’il est plus que jamais indispensable de soutenir le développement des plus petites entreprises. Alors que les entreprises qui ont des salariés ont les reins solides, celles qui n’en ont pas sont à la peine, en raison de la pénurie de main d’œuvre et de freins de tous ordres (concurrence déloyale, charges administratives, fiscalité dissuasive, impôts de production…). »

 * Données issues d’une enquête réalisée au deuxième trimestre 2019 par l’Institut I+C–Xerfi auprès d’un panel de 6 200 entreprises, largement représentatif des secteurs de l’artisanat, du commerce de proximité et des professions libérales.

Contacts presse

Jean-Côme Delerue - Tél : 01 47 63 31 31 - 06 77 64 40 78 - jcdelerue@u2p-france.fr
Oscar Dassetto - Tél : 01 47 63 31 31 - 06 73 19 57 64 - odassetto@u2p-france.fr

Actualités