Vous êtes ici

Emploi - Travail

Baisse des embauches au premier semestre 2015 : le plan pour l’emploi dans les TPE et les PME ne peut être qu’un point de départ

26 août 2015 Communiqué

La machine à créer l’emploi en France serait-elle sur le point de redémarrer ? La dernière enquête sur l’évolution de l’emploi dans les entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité n’apporte pas encore de réponse certaine mais lève le voile sur les priorités des chefs d’entreprise.

cocktail santé

Ainsi, 17% des entreprises ont augmenté leurs effectifs au cours du 1er semestre 2015, contre 19% les deux années précédentes. Ce niveau reste important, d’autant plus qu’il s’accompagne de prévisions d’embauches en légère progression pour le second semestre. Les chefs d’entreprise expliquent leur réticence à recruter, principalement en raison d’une activité stagnante (61%), de la volonté de ne pas augmenter les effectifs, du niveau des charges sociales, ou encore du risque d’avoir à licencier. L’absence de redémarrage de l’activité apparaît ainsi clairement comme le premier frein à l’embauche.

Un quart des entreprises rencontrent des difficultés de recrutement, l’hôtellerie-restauration étant le secteur le plus touché. Selon les personnes interrogées, le manque de qualification des candidats, ou même l’absence totale de candidatures, sont à l’origine de leur impossibilité d’embaucher.

Ces opinions confirment que Pôle emploi ne prend pas suffisamment en compte aujourd’hui les besoins de main d’œuvre des entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité. Ainsi, l’UPA demande que le service public de l’emploi ne se limite pas à une action en direction des demandeurs d’emploi mais se consacre davantage à l’accompagnement des employeurs dans leurs besoins de recrutement, en ciblant son action prioritairement sur les TPE-PME.

Le plan pour l’emploi dans les TPE et les PME ne convainc pas les chefs d’entreprise interrogés qui estiment à 52% que ces mesures ne sont pas de nature à lever les freins à l’embauche. A la question « L’aide de 2000 euros par an sur deux ans pour l’embauche d’un premier salarié vous conduira-t-elle à embaucher ? », 78% des chefs d’entreprise qui n’emploient pas encore de salariés répondent par la négative.

Au vu de ces résultats, le président de l’UPA, Jean-Pierre Crouzet a déclaré : " J’invite le gouvernement à prendre les mesures susceptibles de rétablir la confiance en notre économie. Le plan pour l’emploi de juin dernier ne peut être qu’un point de départ. Il faut systématiquement donner la priorité aux TPE et aux PME pour aller chercher cette croissance tant attendue et améliorer la situation de l’emploi."

 

Télécharger le communiqué :

Contacts presse :

Jean-Côme Delerue - Tél : 01.47.63.31.31 - 06.77.64.40.78 - jcdelerue@upa.fr
Philippe Garrachon - Tél : 01.47.63.31.31 - 06.73.19.57.64 - pgarrachon@upa.fr

Actualités