Vous êtes ici

Artisanat - Commerce

Artisans, commerçants, professionnels libéraux : les piliers de l'économie française passés au crible

8 octobre 2018 Actualité
L'Institut Supérieur des Métiers se base chaque année sur ses données et celles de l'INSEE, de l'ex- RSI, de l'Acoss et des Urssaf pour réaliser un panorama de l'économie de proximité. Un constat cette année encore : les entreprises de proximité sont un poids lourd de l'économie du pays.

On dénombrait pas moins de 2 782 000 entreprises composant le tissu économique de l’artisanat, du commerce et des professions libérales en 2016, un million de plus qu'en 2006. Avec 357 810 créations d’entreprises artisanales, commerciales et libérales en 2017, l'économie de proximité représentait également 61 % des immatriculations en France. Et la performance ne s'arrête pas là : ces créations ont connu une hausse de 78 % en dix ans.

Autre dynamique qui mérite d'être soulignée : la parité, qui continue de progresser. Près d'un tiers des chefs d'entreprise artisanale, commerciale ou libérale sont des femmes. Un chiffre à comparer avec le nombre de femmes dirigeantes dans les entreprises françaises cotées : 3,5 %. Nouvelle preuve, s'il en fallait, que l'économie de proximité est un levier effectif de promotion de l'égalité femmes-hommes.

Le secteur est aussi créateur d'emplois, et pas qu'un peu : en 2016, il employait 3 450 000 salariés, principalement dans l'artisanat du bâtiment et des travaux publics, l'hôtellerie-restauration, et dans les professions libérales techniques et du cadre de vie. L'économie de proximité représente ainsi 29 % des projets d'embauche au niveau national. Un appétit qui se heurte pourtant à des difficultés pour recruter. En cause ? Le manque de main d'oeuvre, qui atteint des sommets dans l'artisanat et l'hôtellere-restauration mais touche indifféremment tous les secteurs de l'économie de proximité : près de 45 % des projets d'embauche sont concernés. Ce n'est pourtant pas faute d'investissement pour préparer les compétences qui font défaut, loin de là : les entreprises artisanales, commerciales et libérales forment en effet 200 000 apprentis chaque année... C'est-à-dire la moitié des apprentis en France !

Autant de chiffres qui démontrent d'année en année l'impact positif de l'économie de proximité, y compris au-delà du seul champ économique. Elle offre des perspectives d'emplois non-délocalisables et des opportunités de carrières. La formation des jeunes fait partie intégrante de son développement et elle continue de démontrer sa contribution à l'égalité entre les femmes et les hommes. Sa croissance reste pourtant en partie empêchée par les difficultés de recrutement. Un obstacle qui ne peut se résoudre qu'en revalorisant l'image des métiers de l'artisanat, du commerce de proximité et des professions libérales auprès du grand public et surtout des plus jeunes qui, paradoxalement, sont encore souvent dissuadés de s'engager dans une filière d'avenir.

Téléchargez les chiffres clés 2018 des entreprises de proximité

 

Actualités