Vous êtes ici

Mixité - Parité

Journée internationale de la femme : l’artisanat et le commerce de proximité engagés sur la voie de la mixité

8 mars 2016 Communiqué
Menuisière, chaudronnière, carrossière, bouchère... En 2016, nos oreilles ont toujours du mal à s’habituer à la féminisation de certains métiers... Et pour cause : le choix d’une carrière reste encore très sexué. Mais cela pourrait changer.
Cocktail santé

Menuisière, chaudronnière, carrossière, bouchère... En 2016, nos oreilles ont toujours du mal à s’habituer à la féminisation de certains métiers... Et pour cause : le choix d’une carrière reste encore très sexué. Mais cela pourrait changer.

A l’occasion de la journée internationale de la femme, l’UPA veut apporter un message positif, montrant, chiffres à l’appui, que les entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité se dirigent vers plus de mixité professionnelle.

Selon une étude publiée par l’Institut Supérieur des Métiers en mai 2015, l’artisanat et le commerce de proximité comptent dans leurs rangs 22% de femmes chefs d’entreprise, 25% d’apprenties et 30% de salariées. La présence des femmes dans l’artisanat et le commerce de proximité constitue ainsi aujourd’hui une réalité qui est loin d’être anecdotique. 

Cette évolution cache bien entendu de grandes disparités entre les secteurs de même qu’entre les métiers. Ainsi, les formations liées aux métiers de l’esthétique, de la coiffure ou de la fleuristerie demeurent hyper féminisés, tandis que le BTP conserve un recrutement largement masculin.

Mais la nouveauté réside dans le fait que certains métiers traditionnellement masculins se féminisent, notamment dans les métiers de bouche. Ainsi, la part de femmes salariées dans les secteurs de la boucherie, la charcuterie et la boulangerie a quasiment doublé entre 1983 et 2011, passant de 9,4% à 18%. Et cette augmentation devrait se poursuivre puisqu’on compte aujourd’hui 25% d’apprenties en pâtisserie, chocolaterie et glacerie. Cette féminisation touche d’autres métiers dits de « production », comme celui de prothésiste dentaire pour lequel se forment aujourd’hui plus de filles (51%) que de garçons. 

Ces résultats viennent conforter l’action de l’UPA et de ses confédérations membres en vue de soutenir les branches professionnelles de l’artisanat et du commerce de proximité dans leur engagement sur la voie de la mixité professionnelle, une priorité mise en avant notamment par la Commission des conjoints et de la parité de l’UPA, et mise en œuvre dans le cadre d’opérations comme les campagnes « Conjuguez les Métiers du Bâtiment au Féminin » organisées par  la CAPEB.

Cette volonté traduit la conviction au sein de l’UPA que la mixité est gage de performance économique. Elle se concrétise aussi sur le plan syndical, la commission des conjoints et de la parité de l’UPA ayant engagé une démarche visant à renforcer la part des femmes exerçant un mandat au titre de l’UPA. 


Contacts presse
 Jean-Côme Delerue - Tél : 01.47.63.31.31 - 06.77.64.40.78 -  jcdelerue@upa.fr
Philippe Garrachon - Tél : 01.47.63.31.31 - 06.73.19.57.64 -  pgarrachon@upa.fr 
Actualités