Vous êtes ici

Économie - Environnement

Financement des entreprises de proximité : un formidable potentiel de développement qu’il faut libérer

27 mars 2018 Actualité
Fabrice Pesin, Médiateur national du crédit, a publié le 14 mars son rapport d’activité 2017. Le nombre de saisines a diminué de près de 17 % sur l’année, reflet d’une amélioration sensible de l’environnement économique depuis la crise de 2007.

Cet outil, dont l’U2P a vivement encouragé la création, a initialement vu le jour en 2008 pour s’attaquer aux difficultés de financement bancaire des entreprises. Un rôle amené à évoluer : aujourd’hui, le manque de fonds propres et le financement de la transformation de numérique sont les points névralgiques des dossiers soumis à la Médiation du crédit.

Les plus petites entreprises restent cependant à l’écart de cette tendance. Pour elles, la difficulté à se financer persiste : elles représentent 85 % des saisines.

Cette situation conduit à empêcher la majeure partie des entreprises de renouer avec la croissance et de se développer, raison pour laquelle l’U2P a défendu dans le cadre du PACTE des propositions permettant de faciliter l’investissement et le financement des artisans, commerçants et professionnels libéraux.

Il faut en premier lieu revoir la fiscalité des bénéfices réinvestis dans l’entreprise : un dispositif qui simplifierait la constitution de fonds propres et permettrait de bénéficier plus facilement d’un financement bancaire. Dans le même ordre d’idée, encadrer les garanties demandées par les banques via un code de bonnes pratiques vis-à-vis des petites entreprises, ou encore la possibilité de constituer des provisions sur cinq ans sont autant de mesures de bon sens, adaptées aux besoins de l’économie de proximité et qui sécuriseraient un formidable potentiel de développement.

Actualités